MIEUX MANGER

LE REGIME SEIGNALET

Qui est Jean Seignalet ?

Le régime Seignalet ou l’alimentation hypotoxique a été mise au point dans les années 1985 par le  docteur Jean Seignalet, immunologue français, interne des hôpitaux de Montpellier. Il eut l’intuition de pouvoir aider ses patients atteints de maladies chroniques et auto immunes grâce à une meilleure alimentation et il mit au point sa méthode inspirée des diètes paléo-crudivore et Kouzmine. Il obtint de bons résultats auprès de très nombreux patients et publia le résultat de ses recherches dans un livre de référence intitulé L’alimentation ou la 3e Médecine. Suite à son décès en 2003, ses proches poursuivirent son œuvre à travers l’association Seignalet qui apporte du soutien aux malades et continue de publier des livres dérivés de  L’alimentation ou la 3e Médecine , plus abordables pour le grand public. Cette méthode préconise de revenir a une alimentation ancestrale favorable au terrain et de supprimer les aliments trop transformés ou en mutation à cause des différentes manipulations de l’homme.

Qui a intérêt à suivre cette méthode ?

Le but premier du régime Seignalet n’est pas l’amincissement. C’est un régime qui vise avant tout la santé. La stabilisation du poids de forme est alors une conséquence d’une meilleure santé globale. Il est réputé pour vaincre plus de 95 maladies sur 115 qui furent testées par le Docteur Seignalet auprès de ses patients. C’est une alimentation santé capable de vaincre naturellement un grand nombre de maladies : maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, spondylarthrite ankylosante…), maladies de civilisation ( diabète type 2, hypertension, excès de cholestérol….), maladies d’élimination (maladie de Crohn, acné, urticaire, …) et maladies d’encrassage (fibromyalgie, arthrose, tendinite, surpoids…). 

Certaines de ces maladies sont considérées comme incurables par la médecine allopathique mais la méthode Seignalet pratiquée plusieurs mois ou années parvient a en venir à bout. Le milieu scientifique et médical ne reconnait pas les théories de Seignalet mais grâce au bouche à oreille des patients guéris, la méthode est devenue de plus en plus populaire.  C’est une méthode qui doit être appliquée strictement pendant plusieurs mois ou années et jusqu’à l’obtention de la guérison. Lorsque les résultats sont satisfaisants, le relâchement est possible mais il doit être réajusté aussitot si les symptômes réapparaissent. Cette méthode convient bien à l’Afrique car elle soigne ses maux et les principes de la méthode sont assez simples à appliquer avec l’alimentation africaine ancestrale et nos produits locaux.

Principe 1 : Eviction totale de tous les produits laitiers et leurs dérivés :

Le lait étant indigeste à l’humain après l’âge de 4 ou 5ans, Seignalet préconise une alimentation sans aucun produit laitier de vache, de chèvre ou de brebis : lait pasteurisé, UHT, yaourts, fromages, beurre, ainsi que tous produits dans lesquels entrent les poudres de lait comme ingrédient sont totalement supprimés. Chez les peuples africains ou asiatiques, l’enzyme responsable de la digestion du lait, la lactase fait défaut, ils sont par conséquence intolérants au lactose et à la caséine, les 2 protéines de lait. En réalité cette enzyme n’est présente que chez 25% des êtres humains principalement en Europe et en Amérique du Nord. Le lait peut être remplacé par les laits végétaux de coco ou d’amande et par les jus de soja et de riz.

Aucun animal à l’état sauvage ne consomme naturellement le lait d’une autre espèce.  Les laits animaux sont très différents du lait maternel humain, leur structure moléculaire est, d’après Jean Seignalet, inadaptée aux enzymes digestives de nombreuses personnes. 

Principe 2 : Eviction des céréales mutées ou indigestes

Toutes les céréales contenant du gluten comme le blé raffiné ou complet, le seigle, l’orge, l’avoine, le kamut, l’épeautre, le petit épeautre, ainsi le millet et le maïs qui ne sont pas des céréales à gluten mais ont subit de nombreuses manipulations et en sont devenues indigestes.

Beaucoup de céréales restent autorisées comme le riz blanc et le riz étuvé, le sarrasin, le mil africain, le fonio, le sorgho… Les accompagnements de la cuisine africaine comme le manioc, l’igname ou la banane plantain sont aussi autorisés. Les farines de pois chiche ou de châtaigne sont également utilisées.

Ces céréales ont subi de nombreuses mutations génétiques en 5000 ans et la structure moléculaire  est  très différente de la celle de la céréale initiale. Le blé par exemple est passé de 7 à 21 paires de chromosomes; le maïs initial mesure 7 cm, aujourd’hui les plants peuvent atteindre 6 mètres. Certaines céréales, comme le petit épeautre et le millet, se sont elles avérées nocives à de nombreux patients.

Principe 3 : Eviction des cuissons supérieures à 110 degrés. Favoriser les aliments crus.

Les fruits et les légumes frais, crus ou à la vapeur douce doivent représenter la plus grande part de l’alimentation. Les végétaux locaux et de préférence biologiques sont à privilégier même si tous les végétaux sont autorisés et recommandés s’ils permettent de ne pas se lasser. Tous les micronutriments contenus dans les végétaux comme les enzymes, les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments doivent être trouvés en priorité dans l’alimentation et sont indispensables à une bonne santé. Les huiles doivent être vierges, 1ere pression à froid et de préférence biologiques. Toutes les huiles végétales trans, le plus souvent issue d’ OGM que l’on trouve dans les commerces au Sénégal sont totalement supprimées. Les huiles de bonne qualité et les faibles cuissons constituent l’aspect le plus difficile à suivre dans la cuisine africaine. Il existe pourtant de bonnes huiles locales comme l’huile de Moringa qui est très couteuse. L’huile d’arachide peut être une alternative tolérable mais il devient très difficile de s’en procurer localement. Evitez à tout prix les huiles de soja ou de tournesol OGM vendues dans les commerces. Certaines huiles d’olive de mauvaises qualités sont également proscrites.

Le répertoire enzymatique étant variable d’un individu à l’autre, certaines personnes sont très sensibles à la cuisson  en raison des modifications moléculaires engendrées par la chaleur qui rend indigestes , en particulier, les lipides, et les protéines animales ( les molécules de Maillard sont connues pour être cancérigènes). La cuisson excessive des huiles, des viandes, du jaune d’œuf et des oléagineux peut être une entrave à l’efficacité du régime. Il convient donc de limiter la cuisson ou de les consommer crus jusqu’à l’obtention d’une amélioration. Une réintroduction est alors envisageable pour juger de leur impact sur sa propre santé.

En conclusion, la méthode Seignalet repose sur la qualité des aliments. Il est important de consommer des aliments biologiques, des aliments complets, faits maison et d’éviter tous les produits industriels comme les galettes de riz soufflés, les soupes de légumes prêt à manger, les boîtes de conserves, les exhausteurs de goût comme les bouillons, le glutamate, les sodas, l’aspartame, etc. 

Le sucre raffiné est toléré mais il est préférable de consommer du sucre de canne complet ou du sucre de coco, de bouleau, de la stévia ou du miel.

Le sel de table peut être remplacé par un sel complet comme le sel de guérande ou le sel de l’Himalaya ou le sel du Lac Rose. 

Les compléments alimentaires sont très recommandés pour leur apport en micronutriments. Les compléments alimentaires du monde comme le magnésium, l’acérola, le lithothamme, le maca, ou les compléments alimentaires locaux comme la poudre ou les graines de moringa, le baobab, l’artemisia, le nep nep, la spiruline, l’aloé vera, le pollen et le miel sont à intégrer sous forme de cures à votre hygiène de vie suivant la méthode du docteur Seignalet.

Natura Bio Dakar reste à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner dans la méthode Seignalet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s